02/06/2013

Attentes

François Guérif:

"Un auteur scandinave, un tueur en série, une description complaisante de la violence ne font pas un bon polar. Il faut du style et encore du style, ‘‘même sans véritable » histoire » [Un bon roman noir]  c’est une histoire qui va vous surprendre, vous déstabiliser, vous secouer, vous apporter quelque chose sur la société dans laquelle nous vivons."

Et je comprends tout à coup pourquoi tant de livres de chez Rivages me laissent froid, ou me donnent l'impression de s'être trompés de collection. J'apprécie bien entendu qu'un livre soit "bien écrit" et un arrière-plan social peut être un plus, mais ce n'est pas ce que j'attends en premier d'un roman policier/noir/criminel. Si je veux du style et de la portée sociale et rien que cela, autant lire de la littérature dite générale. Non, ce que je veux moi, c'est de l'originalité, de l'imagination (le roman policier est une littérature de l'imaginaire, au même titre que la S.F. ou le fantastique) de l'ingéniosité, des personnages et une ambiance intéressants et - nous y venons - une bonne histoire. Pour le reste, je suis ouvert à tout; c'est ce qui me permet d'apprécier aussi bien John Dickson Carr que Thomas H. Cook. 








1 commentaire:

Margot Kinberg a dit…

Bien dit, Xavier. Je suis entièrement d'accord.